#sens 38 – Le plus grand pouvoir est celui que nous avons

Personne ne peut prendre de décision à notre place et encore moins l'assumer pour nous ! Gardons toujours notre libre arbitre pour toutes les décisions personnelles que nous devons prendre.

Roland Gori, psychanalyste, professeur de psychologie et de psychopathologie, montre que pour répondre à la norme sociétale, l'individu s'efface, se soumet ou fait semblant. Il perd son âme d'enfant et oublie ses valeurs essentielles. Aujourd'hui, nous sommes dans une société de servitude volontaire, où le taux de popularité vaut monnaie de valeur. Son livre "la fabrique des imposteurs" explique comment notre société nous calibre comme on calibre des fruits. La norme prend le contrôle et donne le pouvoir de normalisation de l'individu.

La société ne regarde que le compteur, sans connaître la destination. Rappelons-nous que les vérités d'aujourd'hui sont les hérésies de demain ! Par exemple, au milieu du XXe siècle, le tabac était décrit comme "bon pour la santé, approuvé par votre docteur"!

Alors, peut on vraiment normaliser les individus ? L'humain est ce qui résiste à cette fatalité, disait Jean Jaurès. Il n'y a pas de création, ni d'innovation sans transgression.

Soyons riches d'espoir, de confiance et de détermination pour créer un monde qui nous ressemble. Restons à l'écoute de nos valeurs profondes.