#sens16 - comment en arrive-t-on au burn-out ?

Quel que soit son métier ou son secteur d'activité, tout le monde peut être concerné !

Explosion des chiffres en seulement quelques années, le burn-out n'est pas une dépression !! C'est un trouble fonctionnel de l'activité cérébrale.

Bien souvent, épanouie et sur-engagée dans sa vie professionnelle, la personne n'a pas conscience de sa sur-activité. Des années peuvent se succéder dans cet état inconscient... Masqué par le déni, les manifestations apparaissent progressivement. On accumule différents facteurs de stress professionnel, l'anxiété s'installe, avec la crainte de ne plus être aussi efficace et performant. Il faut maintenir le rythme, voire même en faire plus !! Alors, des faiblesses apparaissent, compensées par la volonté de travailler davantage, empiétant toujours un peu plus sur la vie familiale et sociale. Puis un beau jour, c'est l'effondrement... parfois très brutal !!

Les 3 caractéristiques du burn out :
-Un épuisement émotionnel
-Un syndrome de dépersonnalisation
-Une réduction de l'accomplissement personnel

Les symptômes sont nombreux, insidieux, avec une intensité variable, comme : troubles du sommeil, irritabilité, hypersensibilité, perte de mémoire, démotivation, tensions musculaires, détachement, repli sur soi, impulsivité, hostilité, indifférence, ruminations, maux de tête, vertiges, comportements addictifs, troubles gastro-intestinaux, troubles alimentaires ou encore les sentiments de dévalorisation, culpabilité... 

Fatigue intense même pendant les week-end et les vacances. La personne se sent "vidée" et ne peut plus recharger ses batteries... Sentiment « d'immense vide » intérieur comme si l'on avait été « cramé», consumé de l'intérieur !